BIENVENUE SUR CE JOURNAL

Augé, petit village situé dans la région Poitou-Charentes, dans le département des Deux Sèvres.
Ce village est localisé à 19 km du Nord-Est de Niort, la plus grande ville aux alentours.
Ses 964 habitants, (selon l'Insee sur le recensement de la population 2014), sont appelés les augéennes et les augéens.

Bonjour à toutes et à tous.


J'ai mis en place ce blog afin de faire partager toutes informations, actualités, etc... en toute transparence, liées notamment à la commune d'Augé.


Au 21ème siècle, il ne doit plus il y avoir de sujet tabou, et pourtant la vérité...


(24 novembre 2012)


Enfin une bonne nouvelle qui me réconforte sur l’attitude de certains journaux quotidiens.

En effet, aujourd’hui je suis rassuré de savoir que la vérité dérange et n’est pas toujours bonne à exprimer. J’ai envoyé le 24 septembre dernier ces quelques lignes que je souhaitais faire paraître dans les journaux afin d’exprimer un droit de réponse.

Je suis complètement apaisé de savoir que je suis un petit citoyen qui remue l'opacité sur la gestion des affaires communales. Il ne faut surtout pas que ce blog soit trop propagé… Je n’ai nullement l’intention de baisser les bras malgré les quelques menaces de certains de nos élus.

Je décide donc de faire partager et de diffuser sur ce blog ce droit de réponse.

Réponse à insérer : (le 24 septembre 2012)

Effectivement, j'ai bien reçu une réponse de la préfecture, qui bien entendu, ne reprend qu’une infime partie de mon premier courrier, représentant tout de même un dossier de 14 pages en date du 09 mai dernier.  

Dans cette réponse, rien ne stipule que les irrégularités constatées et dénoncées, avec preuves à l’appui,  ne sont ni fondées ni avérées (question d'interprétation...). Il est très regrettable que les sujets très importants d’ordre budgétaire et financier soient écartés volontairement de cette réponse, et pour cause, ce sont les services de la Préfecture qui doivent valider  ces derniers par un acte réglementaire appelé « le contrôle de légalité ».

J’invite les lectrices et les lecteurs à se rendre sur le portail de la Direction Générale des Collectivités Locales ou tout est confirmé en matière de législation.  http://www.dgcl.interieur.gouv.fr/sections/les_collectivites_te/finances_locales/droit_budgetaire_loc/exercice_du_controle/nature_des_controles/view

Tout citoyen a le droit de dénoncer toutes irrégularités constatées dans la gestion des affaires communales avec preuves à l’appui et ce auprès de la Préfecture de son département, qui doit ensuite saisir le Juge administratif ainsi que la Chambre Régionale des Comptes.

Je suis convaincu que si j’étais un citoyen avec un nom à consonance importante ou bien un représentant d’un collectif et/ou une association, la réponse de la Préfecture aurait été rédigée différemment… 

Mais je continuerai ce que j’ai commencé même si je dois mettre en place un collectif et/ou une association ou tout simplement une liste en vue des prochaines municipales. J'estime que l’impact souhaité, c'est-à-dire remettre dans le droit chemin la réalité de l’application de la législation liée à la gestion des affaires communales dans sa totalité dans cette commune, doit être connu de toutes et de tous.

Depuis le début de l’année, J’ai ouvert un blog dans cette commune (où je suis né), et sur ce dernier j’informe les administrés de la gestion des affaires communales, avec des preuves concrètes bien évidemment.  Je comprends très bien que cela dérange un peu la Première Magistrate, Madame le Maire d’Augé, mais nous sommes dans un pays ou la démocratie demeure encore. Le « costume » va de pair avec l’application des lois de la république.

Suite aux préoccupations de Gaëtan BERCÉ (donc moi-même), et qui concernent tout de même les administrés de la commune d’Augé, je terminerais donc  ce droit de réponse par l’expression avancée de Madame TRAVERS, qui me juge sur ma « méconnaissance certaine » de la règlementation, qui peut également vouloir dire une « certaine connaissance »…

En conclusion de ce chapitre, il serait souhaitable que le conseil municipal de notre commune soit doté du « code général des collectivités territoriales » (en plusieurs exemplaires……..) afin d’être irréprochable sur la gestion des affaires communales. Nul n’est censé ignoré la loi, n’est ce pas Madame TRAVERS ! Se cacher derrière un costume et être assis au chaud c’est bien, mais il y a et il y aura toujours des comptes à rendre un jour ou l’autre. Heureusement les écrits restent ........... ................dans l’espoir qu’ils soient légaux et officiels !!!

J’ai regardé sur France2 l’émission  envoyé spéciale (très bonne émission) en date du 15 novembre dernier. Le sujet, « les constructions illégales en pleine expansion », était remarquablement bien présenté par des journalistes professionnels. Nous avons eu une description à l’écran de l’attitude de certains élus en France (maires et préfets) en matière d’illégalité sur l’application et le respect des lois de la république. Cela ne m’a guère surpris au regard de ce qui se passe à Augé… A chacune et à chacun d’apprécier !


&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&


Le civisme et l'incivilité


Pour les lectrices et les lecteurs qui n’auraient pas l’information, le 27 septembre dernier, notre Maire s’est autorisé une petite incartade en engageant la commune par la signature d'un protocole avec Monsieur le Procureur de la République.

Il semblerait, selon un journal quotidien en date du 27 septembre 2012, que ce soit un dispositif qui serait mis en place contre l'incivilité; en d'autres termes, un rappel à l'ordre par le maire (avec l'accord en amont du Procureur) en vertu  de la loi du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance.

Jusque là, rien de vraiment d'anormal. Mais en parcourant un peu cette loi, il est stipulé plus précisément:   ...Le maire sera en mesure de procéder à un rappel à l’ordre pour les incivilités ou pour les faits mineurs susceptibles de porter atteinte au bon ordre, à la sûreté, à la sécurité et à la salubrité publique...

Mais cette loi s'applique également aux élus de notre commune! Avant d'aller remonter les "bretelles" de telle ou telle personne sur un acte d'incivilité, j'espère que Monsieur le Procureur a fait le tour de notre commune pour s'apercevoir que les usagers de la route, de la place, des trottoirs, de certains lieux publiques, etc... sont en permanence en situation de risque d'accident et/ou incident. 

La propreté dans notre commune laisse quand même à désirer. La traversée de la départementale 6 (l'axe principale) ne donne pas envie d'aller dans le bourg se promener ni même stationner son véhicule. Il est très difficile de nos jours de laisser un lieu propre dans la mesure où vous irez obligatoirement vous salir avant d’y entrer !!! Quelle cité de caractère !!!

La rue de la poste, les deux tiers  de cette rue sont truffés de nids de poule, alors que même le premier adjoint, à titre d'exemple parmi les autres,  passe au moins une fois par jour dessus!!! Ca ne le dérange même pas, c’est pour vous dire. Je pense que si notre maire avait laissé une roue de « travers » de sa voiture dans un de ces nids, je suis persuadé que l’assurance de la commune aurait fonctionné…




En règle générale, les voitures adorent ce genre de trou qui fait du bien au parallélisme par exemple. Un cycliste, un piéton, etc… peut se fracturer ou bien même se tuer par manque d’irresponsabilité du maire. Mais bon on s’en fou un peu, "ils n’ont qu’à faire attention" nous disent nos conseillers municipaux en réunion de conseil !!! (La photo ci-dessus montre quand même que ce nid de poule ne date pas d'hier.)

Même pas été capable d'avoir profité de l'enfouissement des réseaux pour refaire cette rue! C’est vraiment une honte, sachant d'autant plus que le conseil a quand même voté un budget en 2009 de plus de 900 000 euros de dépenses d'équipement d'une manière frauduleuse...

La place, enfin, si on peut appeler cet endroit de la sorte, avec ces potiches inondées de mauvaises herbes, que ce soit à l'intérieur de ces dernières ou bien tout autour, franchement si on veut des photos pour un film d'horreur ou bien tourner un clip sur un village laissé dans un état d’abandon, la commune pourrait louer son décor naturel...Une manière tout à fait légale de remplir les caisses par exemple! (Dans ce cas présent, les potiches ce sont bien évidemment ces choses immondes qui ressemblent à des gros pots de fleurs…à l’origine.)




Il reste encore tellement d'anomalies sur l'entretien de notre village, qu'il faudrait un deuxième blog pour tout inscrire...

Visiblement, il semblerait qu'à Augé le tape à l'œil soit la dominante du village. Au pied de l'école, quel bel exemple de civisme sur la propreté et l'entretien devant les enfants. Signer c'est une chose, agir sans est une autre.

Pour comparer avec les communes avoisinantes, il suffit simplement de se balader pour s'apercevoir qu'au moins il y a un minimum d'entretien sur ces dernières. C'est accueillant et propre! Je constate simplement que les élus des autres communes sont à la hauteur de leur responsabilité.

Pour reprendre une expression de Monsieur le Procureur, selon ce même journal quotidien à la même date, ... c'est s'attaquer à la racine d'un mal le plutôt possible...

Le maire d'une commune est bien responsable de la sécurité, la sureté et de salubrité publique? Non? Donc Madame TRAVERS, je vous invite à respecter les administrés! Vous devez montrer le bon exemple! Après vous pourrez à ce moment là vous autoriser à exiger certaines règles de civisme envers les citoyens.



Tenez un lien qui se baladait tranquillement sur le net, sur l'obligation du maire. C'est moins marrant que de pavoiser à droite ou à gauche pour finalement oublier les vrais problèmes de notre commune.  


Gaëtan BERCÉ