BIENVENUE SUR CE JOURNAL

Augé, petit village situé dans la région Poitou-Charentes, dans le département des Deux Sèvres.
Ce village est localisé à 19 km du Nord-Est de Niort, la plus grande ville aux alentours.
Ses 964 habitants, (selon l'Insee sur le recensement de la population 2014), sont appelés les augéennes et les augéens.

Bonjour à toutes et à tous.


J'ai mis en place ce blog afin de faire partager toutes informations, actualités, etc... en toute transparence, liées notamment à la commune d'Augé.

Décidement, tout va de "travers" au conseil
(19 mars 2013)


Un phénomène très surprenant vient d'apparaître sur notre commune au début du mois de mars. Quand je vous dis " qu'à Augé tout peut arriver ", est bien en voilà encore une, belle preuve. Une nouvelle recette pour continuer de vider les caisses...

Figurez-vous qu'il y a au sein de notre équipe municipale, "une grosse tête" qui vient d'être démasquée suite à une délibération votée (à la façon du chef comme d'habitude...) en réunion du 04 mars dernier. Tellement grosse qu'il n'existe pas de couvre-chef à sa taille; je vous avoue que cela m'inquiète un peu quand même vis à vis de certains élus et du secrétaire de mairie.

Mot pour mot, le compte-rendu laisse apparaitre les phrases suivantes:

..." Délégation à un conseiller pour la gestion des locaux:  madame le Maire expose que la gestion de la salle multi-activités implique qu'un élu soit affecté à cette tâche. Cette mission implique des connaissances techniques particulières. Il est proposé de donner, à cet effet, délégation particulière à un conseiller municipal, en l'occurrence, Mr  Mickaël Boinot qui possède les compétences adéquates. M. Boinot percevra, pour ces fonctions, une indemnité de 6.80 % de l'indice 1015 à compter du 1er mars 2013. Le conseil municipal, à l'unanimité, émet un avis favorable"...

Chères lectrices et chers lecteurs, une première dans cette commune, les contribuables sollicités afin de rémunérer un élu municipal pour gérer les locations de la salle M.A. Eh bien! Il fallait oser!!!

Quand je vous dis que ces élus (es) s'octroient des passe-droits à des fins personnelles, constatez par vous même. Sauf que cette nouvelle "magouille financière" n'est absolument pas légale vis à vis de la législation. 

Il suffit tout simplement de supprimer délibérément  du chiffre d'affaires (pour ne pas dire fermer le commerce...) des gérants du Bon Accueil, et en échange, on reverse de l'argent de nos impôts à un copain élu (au conseil de préférence), pour gérer les locations de la salle. C'est pas beau ça! Comme acrobatie!!! A Augé, tout peut arriver!

Ce qui est cocasse à voir et à entendre durant la dernière réunion en autre, c'est l'attitude de Mr Villegente qui nous fait un c.... nerveux pour quelques dizaines d'euros concernant l'affaire du Bon Accueil, alors que pour dépenser "illégalement" la somme de 258.50 € par mois, il y a aucun problème. S'il vous plaît, Mr Villegente, ne faîtes pas trop de cinéma en réunion quand vous vous inquiétez de l'utilisation de l'argent des contribuables. A les écouter, ils sont installés à la mairie encore pour dix ans... Chuuuuuuuuuuuut! Il ne faut pas perturber les intérêts personnels de chacun et chacune dans ce conseil. 

Vous vous rendez compte, en 2013 à Augé, il faut "DES CONNAISSANCES TECHNIQUES ET Particulières" pour gérer une salle et par la même occasion dilapider de la sorte l'argent du contribuable! Eh bien je dis bravo! Cela laisse à penser que le secrétaire de mairie ainsi que les quatre adjoints, " élus légalement eux ", seraient des idiots et n'auraient pas les "COMPETENCES ADEQUATES" pour gérer une salle?

Ce n'est pas très sympa pour eux. C'est d'autant plus inquiétant et irresponsable de les laisser gérer les affaires communales, dans ces conditions... Je comprends mieux pourquoi il y a eu autant d'anomalies avec la construction de la salle. Décidément, nous ne sommes toujours pas au bout des surprises financières avec cette salle M.A. 

Pour quelqu'un qui est désigné régulièrement comme secrétaire de séance durant les réunions de conseil, il semblerait pourtant qu'il y reste encore des déficiences concernant l'élaboration et la diffusion des comptes rendus. Pas de date, pas d'heure de début ni de fin de séance, on ne sait pas non plus qui est présent et/ou absent, les délibérations...enfin, si on peut les identifier comme telles,  on n'en parle même pas, etc...

Je ne vois pas l'intérêt d'avoir un site internet dédié à la commune d'Augé, pour le laisser aussi vide d'information. Personne ne connaît les tarifs de location de cette salle, le règlement intérieur, etc...Les comptes-rendus de réunions, tout le monde s'en fou! Les mises à jour, on n'en parle même pas non plus! Regardez sur les autres communes qui possèdent un site internet, on parle de tout, commune, écoles, ect... Sur Augé, rien!!! Décidément la transparence dans cette commune est un sujet plus que tabou. Par contre, du temps pour s'autoriser une telle mascarade financière de plus de 3000 euros par an entre camarade, aux frais du contribuable, il y en a toujours.

Il faut savoir quand même que la mairie est dotée d'un secrétaire rémunéré comme tel ( ce qui est tout à fait normal dans ce cas là) et qui a les capacités nécessaires à  gérer les locations de la salle M.A. D'ailleurs cela fait partie intégrante des ces attributions en tant que secrétaire de mairie. 

De plus, le conseil municipal comporte déjà, et ce de part la loi, quatre adjoints élus dont trois n'ayant plus d'obligations professionnelles (donc en retraite et là aussi c'est normal après une carrière professionnelle), et qui sont également indemnisés à hauteur de 313.62 € par mois et par individu. 

C'est quoi la prochaine mission déjantée et imaginée par le chef, pour satisfaire et rémunérer un élu municipal illégalement? Créer une délégation particulière pour être chauffeur du maire, portier à la mairie, contrôleur des entrées et sorties des lotissements, cireur de pompes ...!!! La crise à AUGÉ, l'équipe municipale ne sait pas vraiment ce que cela veut dire... On aurait de la chance à ce point pour passer à coté!!!

Dans les autres mairies à titre d'exemple, qui font parties de la même communauté de communes, avec parfois quatre salles à gérer sur une seule de ces commune, il y aurait donc quatre élus pour gérer ces quatre salles!!! Nous sommes en France, je vous l'accorde, mais tout de même...Soyez correct, arrêtez de prendre les contribuables que pour des vaches à lait...pour satisfaire votre soif financière à des fins personnelles.

Je voulais également à travers ce bulletin que vous sachiez combien peut être rémunéré un secrétaire de mairie. Sur Augé, en référence au compte rendu du  conseil du 10 janvier 2011, le secrétaire de mairie peut bénéficier d’un avancement au grade d’attaché, au titre de la promotion interne. Après débat, l’ouverture du poste d’attaché est acceptée. Jusque là rien d'anormal dans une évolution de carrière. Rémunérer quelqu'un qui travaille "légalement", c'est une situation tout à fait légitime et heureusement d'ailleurs, contrairement au fait de payer un élu illégalement, et ce par copinage avec le maire.  

Que va t-il se passer demain avec tous ces abus de pouvoir? Serait-ce les prochaines municipales qui les excitent ainsi? Serait ce que la ou le futur maire pour 2014 aurait déjà une fesse dans le fauteuil?


                        Attaché  /  secrétaire de mairie
Echelon
Indice brut
Indice majoré
Brut mensuel
1er échelon
379
349
1615.87 €
2e échelon
423
376
1740.88 €
3e échelon
442
389
1801.07 €
4e échelon
466
408
1889.04 €
5e échelon
500
431
1995.53 €
6e échelon
542
461
2134.43 €
7e échelon
588
496
2296.48 €
8e échelon
625
524
2426.27 €
9e échelon
653
545
2523.35 €
10e échelon
703
584
2703.92 €
11e échelon
759
626
2898.38 €
12e échelon
801
658
3046.54 €
Indice majoré au 1er janvier 2013. Source JO (journal officiel)

Mais je tenais surtout informer et démontrer qu'une personne de ce grade à toutes les compétences, les facultés et la rémunération pour gérer les équipements municipaux, dont la salle M.A.


Ci-dessous, photo du compte rendu de la réunion du 04 mars 2013.
 





Ci-dessous copie de l'ouvrage destiné aux débutants, tout comme moi, afin de permettre d'apprendre les bons gestes pour ouvrir et fermer une porte, allumer ou éteindre la lumière (Ben oui! Ya pas de fenêtre!!!), comment s'asseoir sur une chaise, ect... 

Cela permettra ainsi à notre élu, doté de pouvoirs particuliers, d'avoir trop de travail...



Gaëtan BERCÉ

Au "travers" du commerce et de l'artisanat sur la commune d'Augé.
 (03 mars 2013)

Ce bulletin m'a semblé très important car il faut que vous sachiez, chères lectrices et chers lecteurs, que concernant le litige lié à la gérance du Bon Accueil est en fait un litige provoqué et alimenté par le manque de transparence, d'honnêteté et d'obstination de l'équipe municipale de la commune d'Augé.

Ce que ne vous dit pas le journal quotidien, familier au Maire, et pour cause, c'est que le Maire et son équipe, veulent absolument tout gérer à leur façon, et ce en contradiction avec la loi. Ils outre-passent leurs rôles et leurs devoirs en tant qu'élus (es) car ils veulent tout contrôler, même au risque de fermer ce commerce.     ..........Ce ne serait pas le premier.......

Dans notre commune, un commerce avec sa grande salle dotée d'une cuisine et de sanitaires, est loué depuis un bon nombre d'années maintenant à des gérants,  Mr et Mme M. Le propriétaire, étant bien entendu la commune, est représenté par le maire, avec son équipe municipale. Jusque là rien d'anormal.

Les années passent.

Un jour le maire et son équipe décident dans le dos des administrés (comme d'habitude) de faire démolir cette grande salle en vue d'en reconstruire une autre dans une orientation différente, sans bien évidemment consulter la population concernée, et privant ainsi par la même occasion les gérants de ce commerce de maintenir et développer leur activité, donc leur chiffre d'affaires.

Le bâtiment principal  à subi une entière réfection avant la démolition de la salle, afin que la cuisine, le restaurant et les sanitaires soient aux normes selon la législation en vigueur. Mais il semblerait apparemment que le fait de perturber les activités professionnelles de Mr et Mme M. durant les travaux n'a pas été la préoccupation de notre équipe municipale.

Hors, la perte du CA de l'activité de l'hôtel s'élèverait à plus de 40%, et ce, sans parler de l'activité du restaurant qui a subit également la même punition, alors que le loyer n'a jamais été revu à la baisse pendant la durée des travaux. La loi prévoit pourtant le contraire suite à la perte de CA
.
N'empêche que la surface louée et utilisée avant la démolition était tout autre...

Petite parenthèse concernant les sanitaires en autre, il se trouve que l'architecte retenu pour ces travaux à simplement imaginé et réalisé les plans de sorte que l'écoulement des eaux usées et autres se retrouvent dans le sens inverse de la pente naturelle du terrain. Moralité, il a fallu réparer cette "grosse bourde d'un professionnel reconnu" et investir ainsi dans une pompe de relevage (très couteuse). Le tout, aux frais du contribuable bien évidemment!!! A Augé, tout peut arriver.

Décidément, ils sont très fort dans le recrutement des intervenants concernant les investissements dans l'immobilier...

J'estime que la perte considérable du chiffre d'affaires, n'a pas été évaluée à sa juste valeur de la part de la commune et ses représentants suite aux travaux effectués, à savoir, la réfection avec toutes ses maladresses au passage, la démolition et la nouvelle construction. Tout cela bien entendu avec l'argent du contribuable. Je pense que la population avait son mot à dire...Mais bon c'est encore le diktat qui l'emporte sur la perspicacité et la réflexion...

Tout le monde constate à ce jour au travers des comptes rendus de conseil, qu'un litige oppose le maire soutenu par les conseillers municipaux et les gérants de ce commerce. Au-delà des termes juridiques, mais étant présent aux réunions, je peux néanmoins vous affirmer Mesdames et Messieurs les lecteurs, que les élus (es) veulent à ce jour empêcher ce commerce de se développer car ils veulent à tout prix instaurer des clauses abusives, à savoir; avoir accès aux livres de compte à leurs convenances, gérer les embauches éventuelles à la place des gérants, faire payer des charges hors la loi, etc, etc, etc...empêcher les citoyens de travailler,  en clair tout ce que des élus (es) responsables ne feraient pas.

Peut-être qu'il y a une histoire de copinage la dessous en vue de mettre en place un ou une camarade ayant la même objectivité que notre équipe municipale...Allez savoir!!!

A titre d'exemple, vous voulez louer une maison avec un garage mais le propriétaire veut inscrire des clauses abusives dans le bail. A savoir;  un droit de regard sur vos revenus professionnels ou autres, vous donner une autorisation à chaque fois que vous aurez envie d'inviter des amis ou autres, de vous faire payer des charges qui incombent seulement au propriétaire, etc... Puis un jour ce propriétaire décide d'abattre le garage sans pour autant changer le montant du loyer. Eh bien! Voilà à quoi ressemble le genre d'attitude de nos élus(es).

Face à ce constat, on peut très bien s'autoriser à imaginer et penser que la petite superette a du subir les mêmes "attributions amicales" de la part nos élus(es)... Etre un peu trop gourmand en matière de charges financières ou d'abus de pouvoir peut donner un frein au développement d'un commerce ou d'une activité artisanale ou bien même contribuer une fermeture définitive. Ce sont des informations comme celles-ci qui devraient être diffusées sur les journaux quotidiens. Mais cela reste utopique!!!

Il suffit de regarder autour de nous dans les communes avoisinantes pour s'apercevoir que les élus (es) de ces dernières se positionnent  pour le développement et le maintien des activités artisanales et des commerces, et ce, pour le bien être de ses administrés et des citoyens extérieurs. Ils savent également mettre en avant les valeurs et les richesses humaines de leur commune, etc...

A Augé, tout peut arriver! La preuve en est que tout est mis en œuvre à l'inverse des communes citées ci-dessus. Si vous avez le malheur de ne pas adhérer au diktat de nos élus (es) vous êtes tout suite assassinés financièrement car la vérité dans notre commune perturbent les petites magouilles financières du conseil municipal qui polluent la gestion des affaires communales actuelles.

Ce qui est vraiment regrettable, c'est que les chefs d'entreprise élus au sein de ce conseil valident cette pratique abusive et destructrice. Vous n'avez pas une seule seconde de courage pour vous opposer au maire qui abuse de sa position. Le seul courage,  c'est au contraire d'enfoncer ceux ou bien celles qui veulent se développer car c'est nettement plus facile de mettre la tête sous l'eau les entreprises qui veulent travailler plutôt de que d'affronter les réalités actuelles de la crise, qui fait partie, je vous le rappelle, de vos attributions au quel cas la prochaine fois il ne faut pas se présenter. Etre représentant de sa commune ce n'est pas pour des fins personnels...

Vous n'avez pas été désignés mesdames et messieurs les élus (es) par les habitantes et les habitants de cette commune pour vous moquer d'eux de la sorte. Je vous suggère donc de vous munir du code général des collectivités territoriales et bien d'autres codes encore afin de parfaire votre éducation ... en tant qu'élu (e).

Il n'y a pas de honte à avoir si vous ne maîtrisez pas vos fonctions, c'est la raison pour laquelle les investissements importants doivent être étudiés avec les administrés qui sont riches d'idées et de suggestions et qui mérite d'être analysées. Les citoyens ne doivent pas être sollicités uniquement que pour payer les impôts.

Apparemment  la seule méthode que vous connaissez en réponse à ceux ou celles qui s'opposent à votre régime, c'est de vous servir de votre titre d'élu (e) pour les assassiner financièrement par le biais de la commission communale des impôts et/ou tout simplement donner l'ordre de ne faire paraître que les activités professionnelles qui vous conviennent. Cela ressemble étrangement à de la discrimination. Je suis suffisamment concerné pour en parler.
  
La dictature sous toutes ses formes n'a pas sa place sur cette planète, et encore moins dans notre commune!

Gaëtan BERCÉ