BIENVENUE SUR CE JOURNAL

Augé, petit village situé dans la région Poitou-Charentes, dans le département des Deux Sèvres.
Ce village est localisé à 19 km du Nord-Est de Niort, la plus grande ville aux alentours.
Ses 964 habitants, (selon l'Insee sur le recensement de la population 2014), sont appelés les augéennes et les augéens.

Bonjour à toutes et à tous.


J'ai mis en place ce blog afin de faire partager toutes informations, actualités, etc... en toute transparence, liées notamment à la commune d'Augé.

AU " TRAVERS" DU BUDGET 2013
(25 août 2013)


Le budget primitif est l’acte primordial de la gestion municipale car il détermine chaque année l’ensemble des actions qui seront entreprises. Le budget primitif est à la fois un acte de prévision qui constitue un programme financier évaluatif des recettes à encaisser et des dépenses à faire sur une année.

Sur le bulletin la Ligueure, vous remarquerez que ce sont les chiffres du budget qui y sont inscrits. En clair, les élus (es) publient des chiffres n'importe comment dans l'espoir que les administrés y comprennent absolument rien et par la même occasion lisent ce que l'équipe municipale veut bien leurs faire lire...sauf la vérité bien sûr! A Augé, tout peut arriver.

Franchement entre nous, ça fait un peu "tache" d'y transcrire les chiffres des comptes administratifs, surtout lorsqu'ils sont déficitaires. La transparence, n'est ce pas l'engagement pris par le maire après sa nomination, assez étrange d'ailleurs, en 2008???

FONCTIONNEMENT



Recettes
%



Impôts et taxes
331 232,00
54,97
Dotations et participations
181 967,00
30,20
Produits des services, du domaine et ventes
65 053,00
10,80
Atténuations de charges
1 500,00
0,25
Autres produits de gestion courante
21 500,00
3,57
Produits financiers
50,00
0,01
Produits exceptionnels
1 269,00
0,21
Total recettes réelles
602 571,00

Opérations d'ordre
5 556,00

Résultat reporté ou anticipé
62 513,17

Total recettes
670 640,17


Le budget doit être présenté en équilibre. Ceci étant, quelques explications et compléments d'informations s'imposent tout de même. Petit rappel, vous remarquerez que 85% des recettes de fonctionnement sont réalisées avec les impôts/taxes et les dotations/participations (que vous pouvez consulter sur le site de la DGCL, Direction Générale des Collectivités Locales).

FONCTIONNEMENT



Dépenses
%



Charges à caractère général
138 390,00
27,01
Charges de personnel et frais assimilés
193 715,00
37,80
Atténuations de produits
40 124,00
7,83
Autres charges de gestion courante
77 258,14
15,08
Charges financières
38 860,00
7,58
Dépenses imprévues
23 852,03
4,65
Autres
220,00
0,04
Total dépenses réelles
512 419,17

Dotations aux amortissements
21 990,00

Virement vers la section d'investissement
136 231,00

Total dépenses
670 640,17


Dans le chapitre des charges du personnel,  le budget prévoit une baisse de 30% par rapport au compte administratif 2012, sur l'intitulé des emplois d'insertions. Et pourtant, ce n'est pas un luxe de faire appel à ces salariés compte tenu de l'état d'entretien et de propreté de cette commune. Par contre, d'un autre coté, payer un élu à hauteur des 290 euros par mois pour ouvrir et fermer les portes de la salle M.A., il y a de l'argent dans la caisse comme par hasard. 

Cet élu ayant déjà un emploi à temps plein, il serait assez opportun et intelligent d'utiliser cet argent pour rémunérer une personne à la recherche d'un emploi et qui travaillerait réellement pour la commune. Tenir une débrousailleuse par exemple pour l'entretien des trottoirs et/ou autre, ne demande pas non plus d'avoir "des compétences exceptionnelles" comme l'autre prétentieux...

Budgéter 23 852.03 euros de dépenses imprévues, avec une telle précision et ce sans plus d'explications, on a le droit de se poser beaucoup de questions sur la fiabilité et l'honnêteté de ce budget. !!!

Quant au chapitre des charges financières, sur les 38 860 euros budgétés, 31 766 euros couvrent les intérêts d'emprunts de la salle M.A. La différence étant bien entendu égale aux intérêts des autres emprunts en cours. 

INVESTISSEMENT



Recettes
%



Subventions d'investissement
284 234,00
61,81
Emprunts et dettes assimilées
1 020,00
0,22
Dotations, fonds divers et réserves
174 300,00
37,90
Produits des cessions d'immobilisation
300,00
0,07
Total recettes réelles
459 854,00

Opérations d'ordre
21 990,00

Virement de la section de fonctionnement
136 231,00

Affectation au compte 1068
212 785,69

Total recettes
830 860,69


Les subventions d'investissements ne sont que celles attendues pour la construction de la salle M.A.
Dotations, fonds divers, 164 300 euros correspondant aux Fonds de Compensation de la TVA (F.C.T.V.A.) et 10 000 euros correspondant à la Taxe Locale d'Equipement (T.L.E.).

Pratiquement cent pour cent des recettes d'investissement proviennent des subventions (en fonction de l'investissement) et dotations/fonds qui restent cependant aléatoires d'année en année. Ceci étant, les subventions budgétées ne sont pas encore accordées en totalité ... 

INVESTISSEMENT



Dépenses
%



Dotations fonds divers et réserves
6 000,00
1,01
Immobilisations corporelles
33 750,00
5,65
Immobilisations en cours
470 842,00
78,87
Subventions d'investissement
592,00
0,10
Emprunts et dettes assimilées
70 820,00
11,86
Dépenses imprévues
15 000,00
2,51
Total dépenses réelles
597 004,00

Opérations d'ordre
5 556,00

Solde négatif reporté ou anticipé
228 300,69

Total dépenses
830 860,69


Les dépenses liées au chapitre "immobilisations en cours" sont essentiellement réservées aux dépenses en cours et au restant à réaliser (157 500 euros) concernant la salle M.A.  Pour la chaufferie (budget 2012 de l'ordre 125 000 euros), 100 000 euros d'investissement restant à réaliser sont budgétés, alors qu'à la réunion de conseil du 06 mai 2013, il est stipulé un budget prévisionnel pour la chaufferie à hauteur de 180 000 euros. 

Qu'est ce que c'est que ces charlatans du conseil municipal? Décidément, cette équipe à vraiment des difficultés à gérer les finances de cette commune.

Concernant le chapitre "emprunts et dettes assimilées", 29 623 euros sont dédiés au remboursement du capital des emprunts de la salle M.A. La différence étant liée au remboursement des autres emprunts en cours.

Rien de surprenant, mais aucune dépense n'est prévue pour la voirie/entretien de la commune. Mais à quoi servent réellement nos impôts, à part rémunérer les élus (es) à se moquer des administrés et profiter ainsi de petits conforts personnels... A Augé, tout peut arriver.

Je reviens vers la chaufferie. Le budget 2012 prévoyait une dépense d'investissement à hauteur de 125 000 euros. Le résultat d'attribution des marchés lors de la réunion de conseil du 08 juillet dernier donne un coût d'investissement, affiché hors taxe (pour mieux endormir les administrés), de 139 908.22 euros HT. Ajouter la TVA à 19.6%, on arrive à un résultat de 167 330.23 euros.

A tout cela, il faut également y ajouter les dépenses suivantes, que le conseil s'est bien gardé de diffuser, à savoir: l'intervention du cabinet ATES, résistance du sol/fondations; le cabinet CEBI, maître d'œuvre; le cabinet SETIM, maître d'ouvrage;  SOCOTEC, contrôle technique; ASCOR, coordination sécurité; SODEIRE, un bureau d'étude et bien entendu le cabinet d'ARCHITECTES ASSOCIES SAS qui va se sucrer largement financièrement comme pour la salle M.A. Je m'autorise à penser que cela s'oriente vers un coût avoisinant les 200 000 euros. A suivre...

Il serait souhaitable et habile de prendre une assurance durant les travaux car lorsque l'on remarque les dangers de mort qui subsistent dans notre commune, des travaux dans la cour d'école impose et exige une vigilance extrêmement rigoureuse de la part du maire et des élus (es). Mais pour cela, faut-il encore avoir l'esprit assez développé pour le comprendre...

Etant donné que ce sont les mêmes acteurs intervenants que pour la construction de la salle, j'espère au moins que le conseil a eu "l'intelligence" de négocier les tarifs. Enfin... Deux projets de constructions budgétés sur une même année, cela demande tout de même de vraies négociations tarifaires.  Faut-il encore en avoir les capacités... A Augé, tout peut arriver.

Au travers de ce budget vous avez pu remarquer que les deux emprunts liés à la salle représentent un remboursement annuel de 43 919 euros sur 15 ans pour l'emprunt de 500 000€ et un remboursement annuel de 16 845 euros sur 20 ans pour l'emprunt de 200 000. Au total, plus de 60 000 euros de remboursement pour 700 000 euros d'emprunts pour la salle M.A. 

Il faudrait louer la salle au minimum 1200 euros par semaine afin de couvrir le coût de cet investissement. Mais là, ce n'est pas gagné! Avant que cette salle rapporte de l'argent à la commune, il faudra patienter au moins trois mandatures. Mais entre temps, l'entretien et le remplacement des mobiliers/ustensiles de cette dernière commenceront à peser financièrement.

Avec tous les autres emprunts en cours, on arrive à ce jour avec un taux d'endettement de l'ordre de 853 000 euros pour notre commune, soit un montant de plus de 900 euros PAR HABITANT! C'est pas beau ça! Comme gestion financière par cette équipe municipale irrespectueuse et malhonnête.

Ci-dessous, le lien qui justifie l'état d'endettement de la commune.



Et ce n'est pas tout! Cela continue! A la réunion du 03 juin dernier, le conseil a adopté une décision modificative au budget relatif à "encore" un emprunt de 200 000 euros à court terme in fine du Crédit Mutuel, pour faire face au paiement des factures de la salle M.A. (Bravo! Quelle gestion financière!!!) On peut dire que cette salle a vraiment mis la commune dans "une merde profonde"!!!

Dans le compte rendu vous pouvez remarquer que l'inscription est notifiée de la façon la suivante: 

- Recettes article 1641  :  200 000 €      - Dépenses article 1641 : 200 000 € .  On nous informe également que le remboursement de cet emprunt se fera au fur et à mesure des capacités de trésorerie. 

Je peux vous dire que d'ores et déjà le maire et son équipe se moquent complètement des administrés. D'un, le remboursement du capital d'un prêt in fine se fait en une seul fois.  Donc, est-ce vraiment un prêt un fine? De deux, pour quelle opération ces écritures correspondent-elles? Et trois, dans quelle écriture apparait le paiement des intérêts de ce prêt dans le budget? Dans la poche du conseil!!! 

Quelle transparence financière dans cette commune... Remarquez, rien de surprenant avec ces magouilleurs des temps modernes.


Allez! Je vous laisse méditer tout ça!

Bonne lecture.

Gaëtan BERCÉ