BIENVENUE SUR CE JOURNAL

Augé, petit village situé dans la région Poitou-Charentes, dans le département des Deux Sèvres.
Ce village est localisé à 19 km du Nord-Est de Niort, la plus grande ville aux alentours.
Ses 964 habitants, (selon l'Insee sur le recensement de la population 2014), sont appelés les augéennes et les augéens.

Bonjour à toutes et à tous.


J'ai mis en place ce blog afin de faire partager toutes informations, actualités, etc... en toute transparence, liées notamment à la commune d'Augé.

Une continuité bien confirmée ... et accentuée.
(15 juin 2014)


Suite à la dernière réunion de conseil qui s'est déroulée le 02 juin dernier, la loi oblige à ce qu'un compte rendu soit affiché sous huitaine pour informé les administrés de l'avancement de la gestion des affaires communales.

Hors nous sommes le 15 juin 2014, à l'heure ou j'écris ce bulletin, et aucun affichage ne permet d'informer la population sur les décisions prises lors du dernier conseil. Au précédent bulletin, j'ai évoqué qu'une majorité d'élus (es), lors des dernières élections municipales, n'était pas responsable de la situation financière antérieur à cette date, mais aujourd'hui, ils et elles sont bien responsables de l'avenir de notre commune.

Premier point important et qui ne coute rien à personne, c'est le respect de l'affichage et la transparence. Là, tous les élus (es) sont complices du non respect des citoyens. Je pensais que du sang neuf allait changer la donne, eh bien j'ai le sentiment que cela va être pire...

Concernant le sujet le plus important durant cette dernière réunion, pour ma part et celle des autres contribuables, c'est encore "cette salle multi activités" qui va continuer à plomber les finances de la commune.

Le conseil a voté pour poursuivre à payer un conseiller municipal, Mr BALOGE, à hauteur de 2750 euros à l'année, si j'ai bien entendu. C'est dingue à croire, mais dès que l'on aborde des sujets financiers en réunion de conseil, ils et elles ont tendance à parler à voix basse pour ne pas effrayer les oreilles du public...

Moralité, on prend les mêmes et on continue à dilapider l'argent du contribuable. Mr BALOGE, a même demandé qu'une, voire deux personnes soient désignées pour le remplacement des congés payés, maladie, ect...Et pourquoi pas leurs donner un treizième mois, des tickets restaurant, ect...

Dans la mesure ou l'on se porte candidat pour être élu comme conseiller municipal, on en connait forcément les inconvénients (et les avantages personnels pour certain...semble t-il) Alors aller pleurer des indemnités pour allumer et éteindre des lumières dans la salle M.A., c'est vraiment prendre les contribuables, dont je fais parti, pour des pompes à fric, sans les respecter.

Augmenter les impôts pour ce genre de mascarade  financière abusive, on marche sur la tête. A Augé, tout peut arriver. Certes les dotations de l'état diminuent, mais alors, pourquoi continuer à dépenser plus. Le problème dans ce pays, comme dans cette commune, on ne sait pas gérer l'argent qui tombe du ciel. Il faudrait gérer  la commune comme une entreprise privée et en finir avec les intérêts personnels de chacun et chacune, aux détriments des intérêts des citoyens.

La cerise sur le gâteau, le conseil municipal accepte que l'on alloue la salle M.A., à toute les associations Augéennes et gratuitement s'il vous plaît!!! Déjà qu'elle est peu louée, cela va forcément alourdir pour la seconde fois les dépenses. Moi je souhaiterai plutôt que l'on donne aux administrés les recettes générées depuis son ouverture. 

Mais force est de constater que personne, je dis bien personne au conseil s'étale sur ce sujet. On s'en fou, c'est l'argent des autres...alors on se la joue grand seigneur.

Je suis tout même étonné que les contribuables que nous sommes, continuons à laisser se développer le gaspillage de nos impôts sans demander des comptes. J'en conclu que le fait de payer des impôts ne fait réagir que très peu de monde dans ce pays, alors que tout individu qui paie une facture qu'elle quelle soit, exige en majorité un détail de cette dernière et parfois même un pourcentage de remise. Bizarre non!

De même concernant en début d'année la fusion des communautés de communes pour une nouvelle intercommunalité, qui, devrait générée des économies. J'aimerai bien comprendre comment peut-on prétendre produire des économies en continuant à payer des doublons de personnel, toujours avec nos impôts?

Pourtant lors des dernières élections municipales, j'ai entendu des personnes qui se sont présentées pour certaines, dire qu'elles réagiraient fortement si le nouveau conseil municipal de la commune dépassait les bornes de gestion des affaires communales.

Des forts en gueule et faibles en action!!!...

A plusieurs reprises, j'ai lancé un appel à la création d'un collectif citoyen, (lié aux recettes et dépenses de la commune), toujours aucune réponse à ce jour. J'en conclu donc que tout va bien dans notre commune. Alors pourquoi ne pas continuer à la fermer.

Eh bien, j'ai décidé en concertation avec moi-même, de lever un peu le pied afin de me consacrer à mon activité professionnelle qui me passionne bien plus. J'ai encore plein de choses à apprendre et à réaliser.

L'individualisme n'est pas nouveau dans ce pays, mais dans cette commune, il se développe d'année en année. Ce qui bien entendu fait la force de nos élus (es) à tous les étages de notre état.

Gaëtan BERCÉ