BIENVENUE SUR CE JOURNAL

Augé, petit village situé dans la région Poitou-Charentes, dans le département des Deux Sèvres.
Ce village est localisé à 19 km du Nord-Est de Niort, la plus grande ville aux alentours.
Ses 964 habitants, (selon l'Insee sur le recensement de la population 2014), sont appelés les augéennes et les augéens.

Bonjour à toutes et à tous.


J'ai mis en place ce blog afin de faire partager toutes informations, actualités, etc... en toute transparence, liées notamment à la commune d'Augé.

Et encore des avantages, payés par le contribuable...
(12 avril 2015)

Décidément, nos élus (es) municipaux continuent à cultiver une transparence toujours aussi opaque, qui confirmerait une volonté de ne pas entreprendre la mise en place d'un site internet. Et pour cause...

A la réunion de conseil de février 2015, nos élus (es) ont décidé de rétablir l'attribution "du régime indemnitaire" au personnel administratif. En clair, au secrétaire de mairie.

Cependant, aucun détail n'est porté à la connaissance des administrés, qui sont tout de même les "payeurs", par l'intermédiaire des impôts. En échange de quoi, quel montant annuel de référence, etc...

Pourquoi pas, mais en échange d'une pointeuse. Ce qui serait tout à fait normal de comptabiliser les heures passées à prendre le café avec le petit rondouillard à lunettes, à la cabane de la commune en haut du bourg. Ceci n'est qu'un exemple... Prendre c'est bien, mais justifier c'est mieux. C'est ça l'honnêteté et le respect.

Ah la transparence, quand tu nous tiens!!! Encore un intérêt personnel au détriment de l'intérêt commun.

Le principe du régime indemnitaire reste facultatif.

Donc, nos élus(es) délibèrent encore et toujours pour l'intérêt individuel. C'est une honte pour cette commune! Et du vol manifeste de nos impôts. C'est quoi la prochaine délibération déjantée: une voiture de fonction!

Eh bien! Dans le mille!

A la réunion de conseil de mars 2015, toujours nos mêmes élus (es) ont décidé de mettre en place une action sociale en faveur "du personnel" en adhérant au comité national d'action sociale avec effet à compter du 1er janvier 2015.. En clair, encore des avantages individuels au détriment de l'intérêt commun.

Ce qu'il faut savoir sur cette adhésion "non obligatoire" et abusive pour nos impôts, coûte aux contribuables 1668.40 euros pour l'année 2015, en référence à la masse salariale 2014.

Comme notre chère équipe municipale continue à jouer la transparence... je vais tout simplement vous expliquer comment on arrive au montant de 1668.40 euros.
La masse salariale 2014 oscillant aux alentours de cent quatre vint quatorze mille euros (à vérifier bientôt sur les comptes), on multiplie ce montant par 0.86%, taux multiplicateur applicable pour l'adhésion 2015.

Voilà les priorités que gèrent et valident nos élus (es), alors que les rues et chemins sont défoncés, les passages piétons disparaissent et ne sont plus sécurisés, ect, ect, ect... Ce ne sont que quelques exemples. Mais apparemment la sécurité, ce n'est pas leur problème. D'abord les avantages perso et ensuite on verra...On est pas à une vie près... C'est uniquement chez les autres!

Heureusement que la commune paie un employé communal responsable de la sécurité. A mon avis, il est beaucoup trop cher payé pour le travail rendu. Responsable de rien du tout...

Au moins quand Alain G. était là, le boulot était fait.

C'est de pire en pire. Des conneries, j'en ai vu, mais là, ça dépasse l'irresponsabilité et l'incapacité de combattre les vrais problèmes qui sont très peu couteux pour certains si on s'en donne les moyens.

Les délibérations responsables ne s'arrêtent pas à se curer les trous du nez ou bien de parler de sa soirée raclette, c'est de réaliser et d' acter des sujets concrets, utiles  et efficaces pour l'INTERET COMMUN.

Mesdames et Messieurs les élus (es), les citoyens paient des impôts, vous avez des obligations envers les administrés et vous devez donc rendre des comptes. La priorité n'est pas de se servir dans les caisses pour redistribuer entre vous et le personnel.

Etes vous franchement à la hauteur et avez-vous réellement la capacité intellectuelle et morale pour mener à biens vos responsabilités à protéger les administrés en matière de sécurité, salubrité, ect...

Pensez-vous que la priorité dans cette commune est d'adhérer au comité national d'action sociale ou bien de remettre en place un régime indemnitaire non fondé. Il me semble bien que le personnel en question a un travail, une rémunération, donc pour celle ou celui qui veut une place de cinéma par exemple, peut se l'offrir avec son salaire.

Eh bien! Pour parler sécurité et salubrité, un exemple très concret constaté vendredi matin 10 avril 2015, là ou je me trouvais, je dominais la route de coutant face à la station d'épuration.

Entre 10h30 et 12h, Monsieur BRARD, employé communal, s'est dirigé à trois reprises vers la station d'épuration (assainissement communal), afin de puiser dans la lagune, puis est remonté à trois reprises en direction de Coutant.

Ce qu'il faut que vous sachiez également Mesdames et Messieurs les élus (es), Citoyennes et Citoyens, que les outils utilisés pour ce traitement des déchets, sont :

- Sa citerne à vidange de fosses septiques "personnelle" attelée à son tracteur également "personnel".

Criant haut et fort qu'il démarche tout arrivant dans la commune et qu'il travail à son compte comme vidangeur de fosses septiques avec un numéro de SIRET et un numéro d'agrément délivré par la Préfecture, donc tout contribuable est en droit de se poser des questions, à savoir:

- Comment est considéré ce travail par la commune?

- Y a -t-il facturation de la commune envers l'entreprise BRARD vidanges?

- Est-il envisageable de considérer ce travail comme du travail au noir?

- Quelles sont les magouilles officieuses ou officielles délibérées et validées par le conseil municipal?

- Comment sont traités les déchets et dans quel centre de traitement?

- Etc., etc., etc...

Sauf erreur de ma part, j'ai néanmoins une réponse que je suis allé chercher sur le site de la Préfecture, à savoir:

Mr BRARD ne figure pas sur la liste des vidangeurs agrées des Deux Sèvres (lien ci-dessous), validée par la Préfecture, alors qu'il pratique cette profession depuis de nombreuses années. C'est tout de même surprenant! Un employé communal, responsable de la sécurité, travaillerait au noir? 

A Augé tout peut arriver. Mais quand même...


Allez! Bonne lecture.

Gaëtan BERCÉ