BIENVENUE SUR CE JOURNAL

Augé, petit village situé dans la région Poitou-Charentes, dans le département des Deux Sèvres.
Ce village est localisé à 19 km du Nord-Est de Niort, la plus grande ville aux alentours.
Ses 964 habitants, (selon l'Insee sur le recensement de la population 2014), sont appelés les augéennes et les augéens.

Bonjour à toutes et à tous.


J'ai mis en place ce blog afin de faire partager toutes informations, actualités, etc... en toute transparence, liées notamment à la commune d'Augé.

Enfin! Un village qui commence à ressembler à quelque chose...
( le 31 mai 2015)


C'est une révolution! 

Il faut attendre l'arrivée d'un employé territorial d'un département du Nord de la France pour enfin s'apercevoir qu'il existe des travailleurs rémunérés par nos impôts, qui osent transpirer pour l'entretien de notre commune.

Je tenais donc à écrire ce petit bulletin pour féliciter le professionnalisme et l'envie de travailler de cet employé qui a redonné une propreté à ce village. Reste maintenant à savoir si cela durera dans le temps... 

A Augé, tout peut arriver.

Je ne connais pas ce Monsieur, mais je l'ai toujours vu bosser à chaque fois que je l'ai croisé, avec toujours un geste de sympathie à dire bonjour. Merci Monsieur de remettre en état de vie un village qui s'était endormi, pour ne pas dire disparaitre, dans l'anonymat et un état d'abandon au plus profond.

Payer des impôts pour rémunérer un vrai travailleur, ne me pose aucun problème et je valide. Mais payer des impôts pour rémunérer/indemniser des feignasses et des bons à rien, je dis non! Halte au gaspillage et restons lucide!

On devrait appliquer la législation comme dans les entreprises privées. Dehors et sans indemnités! Ceci s'applique bien évidemment aux élus (es) qui entrent de ces "champs de compétence", citées ci-dessus.

Le rêve, qui pourrait devenir réalité l'année prochaine, c'est d'avoir une autre personne qui travaille également. Vous imaginez! Deux vrais travailleurs en même temps dans notre commune... On pourrait même se balader pieds nus sans craindre de se faire "attaquer" par des orties, par exemple.

Je ferai tout même une remarque, c'est d'avoir laissé le passage piéton, reliant la place et la salle M.A., qui reste emprisonné entre deux murs, et qui n'est absolument pas sécurisé. C'est regrettable et irresponsable de laisser les piétons traverser hors passage. Mais bon! Nos élus (es) continuent à s'en foutre semble t-il.

Je n'incrimine pas ce Monsieur qui a redonner également de la couleur à la signalisation routière au sol, car nous avons tout de même un chef sécurité, enfin...,  qui, nous coûte très cher et qui est suffisamment informé que ce passage piéton est inutile, là où il se trouve, actuellement.  Ah la communication, quand tu nous tiens!!!

Cela confirme bien que l'on se retrouve dans les champs de compétences de tout à l'heure...

Encore merci à ce Monsieur.

Bonne lecture.

Gaëtan BERCÉ