BIENVENUE SUR CE JOURNAL

Augé, petit village situé dans la région Poitou-Charentes, dans le département des Deux Sèvres.
Ce village est localisé à 19 km du Nord-Est de Niort, la plus grande ville aux alentours.
Ses 964 habitants, (selon l'Insee sur le recensement de la population 2014), sont appelés les augéennes et les augéens.

Bonjour à toutes et à tous.


J'ai mis en place ce blog afin de faire partager toutes informations, actualités, etc... en toute transparence, liées notamment à la commune d'Augé.

Lettre ouverte à Monsieur JOLLIT Président de la C.C. Haut Val de Sèvre
( 25 juin 2015)



                                                             Monsieur Daniel JOLLIT
                                                             Président de la C.C. Haut Val de Sèvre
                                                             7 boulevard de la Trouillette
                                                             79400 St MAIXENT L'ECOLE

                                                             Augé le 24 juin 2015



Objet : lettre ouverte / l'intercommunalité, mensonge et arnaque.


Monsieur le Président,

Je viens par cette présente, attirer votre attention sur le fait que cette nouvelle communauté de commune accroît plus de dépenses, alors que le but prioritaire de la fusion "Arc en Sèvre et Val de Sèvre" était de faire des économies financières, de personnel, etc.. pour alléger le portefeuille des contribuables.

En effet, en tant que citoyen contribuable né et habitant à Augé, j'estime avoir été victime de mensonge et d'arnaque, comme beaucoup d'autres contribuables d'ailleurs, et  je vais prendre quelques exemples concrets pour vous démontrer ce que j'avance, ceux-ci pris sur vos propres documents, sur votre site internet et sur le site officiel des collectivités locales.

Le plus important à mes yeux, selon la présentation de votre budget 2015, LES IMPÔTS LOCAUX et LES FRAIS DE PERSONNEL, qui ont explosés respectivement de  dix huit pour cent (18%) et vingt trois pour cent (23%), chiffres à l'appui, contrôlables par tous les internautes.

Et pourtant, tout le monde peut lire sur la NR du 03 février 2014 sur la présentation du futur intercommunal, qu'en deuxième priorité: la fiscalité locale « qui doit être modérée pour les contribuables en trouvant le moyen d'éviter la hausse.

La fusion devait également supprimer les doublons de personnel, mais apparemment ce n'est que du vent, comme à toutes les élections d'ailleurs... Nous sommes face manifestement à une gestion de personnel tellement surprenante, que cette dernière pousse tout contribuable à se poser des questions sur l'utilisation réelle de ces cinq millions deux d'euros budgétés pour cette années.
Impôts locaux : 9.4 M€ + dotations : 1.9 M€ = 11.3 M€, 46% de ce total (5.2 M€) correspond aux frais de personnel. Nous sommes pas loin des 50%, seuil très critique d'une mauvaise gestion.

Les belles promesses, les belles paroles, les belles images, etc... J'ose espérer que vous n'êtes pas comme tous ces élus (es) qui cumulent les mandats à gogo, se servent, et après, tentent de ne pas oublier les administrés.


* Valeur : en euros
Arc en Sèvre 2013
Val de Sèvre 2013
Total
Budget 2015
% Augmentation
* Impôts locaux
5 417 000 
2 568 000 
7 985 000
9 400 000
18 %
* Frais de personnel
3 572 000 
654 000 
4 226 000
5 200 000
23 %
Nombre d'habitants
21 792
8 934
30 726
30 000/
31 000
Au bon vouloir...

2013 est la dernière année de référence, date à laquelle ces deux communautés de communes ont cessé d'exister. 2014, date à laquelle est née l'intercommunalité, sans aucun chiffre retransmis à l'instant ou j'écris cette lettre. Pourtant, avec un site internet, qui coûte quand même au passage, 12400 euros HT, aucune transparence sur l'utilisation des dépenses de l'argent public, comme sur notre commune d'ailleurs...

C'est bien la peine de dépenser autant d'argent avec un site internet ou aucun compte de résultat n'est affiché. Un organigramme incomplet, ce qui évite de rentrer dans le détail des dépenses de fonctionnement. Concernant le nombre d'habitants, on ne sait pas vraiment si c'est 30 000 ou bien 31 000.

Franchement, Monsieur JOLLIT, je m'autorise à penser que le gaspillage sur les dépenses de fonctionnement n'est pas vraiment contrôlé à sa juste valeur. Je constate surtout qu'il est plus facile de tirer sur les contribuables que de taper le poing sur la table et d'imposer des rigueurs sur les dépenses inutiles et farfelues.

Il en est où votre engagement d'éviter la hausse de la fiscalité locale, selon vos paroles dans l'article de la NR? J'ose espérer, pour la seconde fois, que vous n'avez pas encore tout essayé...sur la gestion des dépenses de fonctionnement, en matière d'économie réelle.

Le bulletin, est-il vraiment nécessaire de le distribuer à tout le monde, sachant qu'avec internet, il est tout aussi bien consultable...! Et puis, le cout de fabrication, le cout de distribution, ..., vous n'allez quand même pas nous faire croire que c'est du papier recyclé... Du gaspillage de l'argent public!

J'en arrive à un autre sujet, l'assainissement.

Sur ce dernier bulletin, il est stipulé que le réseau d'assainissement collectif est présent sur dix communes. Pouvez-vous m'expliquer alors, pourquoi treize  communes sont concernées sur les tarifs d'augmentation et de baisse, sur ce même bulletin?

Avez-vous l'intention de lisser une augmentation de 14% vers le haut tous les ans jusqu'en 2020, sur la commune d'Augé? Vous voyez? Encore une augmentation! Et pourquoi ne pas lisser vers le bas! Auriez-vous des complexes à maitriser réellement les dépenses à ce sujet? Tout comme les autres également, évoqués dans cette lettre ouverte.

Sur le document annexé à la facture de l'assainissement: information aux usagers de l'assainissement collectif. Tantôt vous jonglez avec les tarifs TTC et tantôt vous jonglez avec les tarifs HT. Est-ce une méthode commerciale ou autre, pour faire avaler la pilule plus facilement aux usagers sur une augmentation sournoise des services de l'assainissement?

Une transparence digne de ce nom, vous fait-elle peur à ce point? Et puis entre nous, en tant que particulier, je ne récupère pas la TVA, alors franchement, il faudra tout de même payer! A moins que vous, en tant que particulier, bénéficiez d'avantage pour la récupérer, et dans ce cas, pourquoi ne pas partager "votre recette" (sans jeu de mots). S'il vous plaît, utilisez un langage et une écriture que tout citoyen peut comprendre au premier coup d'œil. Merci pour eux.

La redevance modernisation des réseaux à 0.19 euros HT, ou plutôt 0.209 euros TTC, ce que l'usager paie réellement, est reversée dans sa totalité à l'agence de l'eau Loire Bretagne. Pourquoi cette information? Sachant que c'est une obligation administrative française. Encore une!

Auriez vous l'intention de nous en faire cadeau? Auriez-vous des remords a vouloir lisser cette augmentation vers le haut? C'est surement pour vous donner bonne conscience à ne pas vouloir trop plumer le contribuable... sur le fait que cette somme soit reversée dans sa totalité. Au final, il faudra de toute façon payer.

Le lotissement " Les Hauts de Cressendelle" sur Augé, à lire sur notre bulletin la Ligueure 2013, tout était quasiment vendu. Comme quoi, l'information a toujours été déformée aux avantages de certaines personnes, au passage.

Aujourd'hui, sur le dernier bulletin de la C.C Haut Val de Sèvre, on peut lire que douze parcelles sont encore à vendre au prix de 30 à 34 euros HT. Déjà à ce prix là en hors taxe c'est du vol manifeste, alors s'il vous plaît parlez directement en TTC, car c'est malheureusement le prix au final que le particulier va payer. (Il ne récupère toujours pas la TVA, depuis tout à l'heure, comme stipulé plus haut...) Soit exactement quarante euros et quatre vingt centimes du mètre carré. Avec des tarifs aussi élevés, rien d'étonnant si les acquéreurs ne se bousculent pas (au portillon .. de leur future maison...). Nous ne sommes pas non plus sur la cote d'Azur.

Et puis franchement, au niveau de l'entretien des espaces verts,  on se croirait dans un milieu isolé depuis plusieurs années. Sans parler des habitants, de ce lotissement, qui n'ont pas droit aux containers/poubelles du SMC. Allez donc savoir pourquoi! Ne font-ils pas parti de la C.C. du Haut Val de Sèvre?

Elle est où l'égalité des territoires? Encore de belles paroles, sans acte...

Monsieur JOLLIT, j'ai failli m'inscrire au conseil de développement, malheureusement, j'ai du renoncer car face à cette injustice citée tout au long de cette lettre, je ne pourrai pas retenir mon envie de vous balancer toutes les vérités que vous ne pourriez pas entendre, sauf si vous avez vraiment le désir d'un avenir économique "objectif", pour les entreprises certes (quoique, cela dépend de la taille...), mais également pour les particuliers, qui grâce à leurs impôts, vous permettent de vivre ainsi que vos acolytes et non pas de survivre.

J'en tire la conclusion suivante; nous sommes face à une nouvelle couche du millefeuille administratif français qui coûte de plus en plus cher aux contribuables, que l'on délaisse de plus en plus. Difficile de croire à une économie avec de telles augmentations en un an, notamment sur les impôts locaux et les frais de personnel, base d'une vraie économie avec de vraies rigueurs, quand on en a un peu le courage et la volonté...

Les régionales, c'est en fin d'année, je crois...

Recevez, Monsieur le Président, mes sincères salutations.

Gaëtan BERCÉ

Copie adressée par mail à Mr PERRIN, Maire de la commune d'Augé.
Copie affichée sur mon blog, http://enpassantparauge.blogspot.fr