BIENVENUE SUR CE JOURNAL

Augé, petit village situé dans la région Poitou-Charentes, dans le département des Deux Sèvres.
Ce village est localisé à 19 km du Nord-Est de Niort, la plus grande ville aux alentours.
Ses 964 habitants, (selon l'Insee sur le recensement de la population 2014), sont appelés les augéennes et les augéens.

Bonjour à toutes et à tous.


J'ai mis en place ce blog afin de faire partager toutes informations, actualités, etc... en toute transparence, liées notamment à la commune d'Augé.

VŒUX 2016 DU MAIRE, VERSION PLUS RÉALISTE... VERSION PLUS OBJECTIVE...
(17 février 2016)

Je suis toujours en admiration devant la lecture des articles réalisés par la personne qui fait office de journaliste pour le journal quotidien la NR, sur notre commune.

On peut lire ces premiers mots: " Augé est un lieu où il fait bon vivre."

Moi je l'ai toujours cru! Mais au plus près de la réalité, c'est autre chose... Heureusement qu'internet existe et que par l'intermédiaire d'un blog par exemple, la transparence, la vérité, ect... y sont beaucoup plus objectives que les informations formulées sur certains journaux... Le monopole de l'information n'est plus propriété du journalisme proprement dit.

Apparemment, elle est assez douée pour prendre des clichés, mais pas toujours à l'avantage de ceux et celles qui s'expriment.

Il y fait tellement bon vivre que personne ne veut s'installer au lotissement près du stade. Remarquez, à quarante deux euros le mètre carré, l'achat de la parcelle vous endette déjà à un quart de votre investissement. Mais à Augé, nous vivons au dessus de nos moyens, c'est bien connu...

Dans d'autres communes voisines, le mètre carré est vendu à dix euros. Je pense que les élus (es) d'une commune à une autre, ont plus de "c......." à tenir les manettes de gestion. Comme je l'ai déjà proposé, il faut afficher le mètre carré à vingt euros. La Communauté de communes ne veut pas car elle serait obligée de rembourser la différence aux premiers investisseurs dans le lotissement.

Moralité, il fallait d'entrée le mettre à vingt euros et à ce jour, je suis sûr que le lotissement serait beaucoup plus construit et coûterait moins cher d'entretien. Comme quoi, déléguer à la Communauté de commune n'est pas plus économique, lorsque cette dernière veut tout gérer!

Alors les paroles du Maire, du style: " le transfert du droit des sols, c'est-à-dire la possibilité de définir demain le PLUI (Plan local d'urbanisme intercommunal) doit nous inciter à une extrême vigilance en vue de garder la maîtrise de nos territoires". 

Eh bien, ce n'est que du pipo!!! Comme d'habitude. Vous n'avez qu'à constater ce qui se passe avec le SMC pour la mise place de la nouvelle collecte des ordures. La municipalité est complètement absente. Aucune initiative informative. La commune ne protège même pas ces administrés! Quel courage!

Le Maire a également évoqué la mise en place des nouveaux rythmes scolaires,  "dont le coût global de fonctionnement de cette activité s'élève, déduction faite de la contribution de l'État, à environ 10.000 €, autant d'argent qu'il nous faut bien prélever sur un budget général de plus en plus contraint ".

Encore un qui se plaint que son budget général est de plus en plus affecté. Monsieur le Maire, au lieu de vous apitoyer sur un manque éventuel de ressources, il serait opportun de mieux gérer les dépenses de fonctionnement à des fins collectives, plutôt qu'à des fins privilégiées, autour du petit cercle.
Dix mille euros? Je vais vous les trouver en un rien de temps!!!

* Suppression de l' action sociale en faveur "du personnel" en adhérant au comité national d'action sociale; avantages sociaux que chaque individu concerné peut s'offrir avec son salaire. Ce n'est pas aux contribuables de payer! Economie annuelle: 1700 euros.

* Plafonnement  des indemnités du Maire à 728.46 euros par mois, une économie mensuelle de 450 euros. Largement suffisant pour le travail effectué, compte tenu de l'état de notre commune. Economie annuelle: 5400 euros.

* Plafonnement des indemnités par adjoint à 213.62 euros, soit une économie mensuelle de 100 euros par quatre adjoints, soit 400 euros. Economie annuelle: 4800 euros.

*Donc, par conséquence, suppression totale de l'indemnité allouée à la personne qui ouvre et ferme les portes, allume et éteint les lumières de la salle M.A., représentant ainsi la somme de 3400 euros.

Sur trois postes, nous sommes arrivés à 11 900 euros. Comme quoi, plutôt que de pleurnicher les dotations, qui ne sont que des impôts avant tout, il suffit de ne pas vivre au dessus de ses moyens et diminuer un peu son train de vie et d'augmenter principalement le travail à fournir...

Si on creuse encore un peu plus, je suis convaincu que l'on peut diminuer les dépenses notamment  liées aux factures de téléphonie, d'électricité, eaux, etc... et il en reste encore d'autres!

Priorité également sur la gestion du personnel, à revoir. Un soulagement pour les impôts...

METTRE TOUT LE MONDE AU BOULOT, DANS UN PREMIER TEMPS ET TOUT DE SUITE! Des heures de RTT chez les employés communaux sur notre commune devraient être interdites. Pour dégager des heures de RTT, il faut au moins travailler, "je dis bien travailler", trente cinq heures effectives.

Contrôler "l'utilisation exacte" des véhicules communaux, économie de cinquante pour cent sur la consommation du gazole et la différence investit sur des heures de travail réellement travaillées. Croyez-moi, vous seriez très surpris des économies. J'ai été salarié dans le privé, notamment dans le transport.

Le fait que deux employés communaux partent à la retraite, fera faire "beaucoup d'économies" à la collectivité. Il faut savoir que les rémunérations à six mois de la retraite sont toujours au plafond. Le petit rondouillard ne manquera à personne. Quant à Madame M., la remplacer serait une erreur  financièrement. Encore des économies.

Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les élus (es), je vais vous faire une proposition que vous devriez étudier attentivement. Supprimer très clairement et définitivement les employés municipaux et sous traiter le travail, de préférence par des entreprises locales et non pas par des entreprises qui viennent de "Tataouine les Bains". Ainsi nos impôts seront vraiment utilisés pour un travail réellement effectué. Faites travailler en priorité les personnes du CAT, vous aurez au moins la chance de voir de vrais travailleurs qui n'auront aucune difficulté à travailler réellement et proprement.

Personnellement, payer des impôts pour faire vivre ces personnes, ne me pose aucune problème. Par contre, payer des impôts pour rémunérer des "feignasses", ça c'est une honte! A méditer, si vous en avez les capacités!!! 

Plus de maladie, plus de congés, plus de RTT, ... plus besoin de véhicules, plus besoin de tondeuse, débroussailleuse, etc..., etc..., etc.... Mis bout à bout, imaginez les économies avec en prime un village propre et entretenu comme il se doit!

La commune étant dépendante de la Communauté de communes qui recrute du personnel à ne savoir quoi en faire, en cas de besoin, il suffit d'en détacher de temps en temps sur notre commune pour les urgences. Ce personnel est déjà payé par nos impôts, alors pourquoi ne pas profiter de cette main d'œuvre. Cela s'appelle en bon français: "LA POLYVALENCE". Qui dit Communauté de communes, dit solidarité entre commune. C'est bien ça, l'utilité de ce regroupement! Le transfert de compétences, nos élus (es) savent bien que nous sommes les champions à Augé... On ne gère plus rien!

Moralité, pour la seconde fois, si vous gérez l'argent du contribuable comme vous gérez votre portefeuille, vous amènera forcément à faire des économies. Malheureusement, l'argent des contribuables géré par des personnes payées par cette même source de financement, ne peut pas avoir le même objectif. En tout cas, sur Augé, c'est bien la réalité... Ces personnes n'ont aucune notion sur ce qu'est un chiffre d'affaires... Dans le privé, si vous voulez être payé, il faut vraiment bosser pour dégager de l'argent! Ce dernier ne tombe pas du ciel. La différence est là.

Rappelez-vous! A la première réunion pour la nomination du Maire en 2014, la priorité des élus(es) était de s'octroyer les indemnités au maximum. ça c'est significatif! L'intéressement "au pognon" plutôt qu'au boulot et aux responsabilités...


&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&


Le Maire a annoncé les projets phares de 2016.  Un très gros chantier " avec la mise en œuvre de la deuxième tranche de l'enfouissement des réseaux qui devrait engendrer un certain nombre d'inconvénients temporaires sur la route principale. Le financement, 1.600.000 €, sera pris en charge par le Sieds. Il faudra cependant refaire, sur la route départementale, l'aménagement de la traversée du bourg. Ce qui n'est pas neutre financièrement pour la commune ".

Je me pose quand même une question? Un tel budget pour quels investissements exactement. Le coût de l'enfouissement des réseaux en 2010, selon le bulletin la Ligueure, s'élevait à 75 900 euros à la commune, avec une déduction de 6282 euros par le SIEDS, SEOLIS aujourd'hui, (mais là, la journaliste ne fait pas attention à ce qu'elle écrit...comme d'habitude), et 8611 euros par le Conseil Général. Alors, qu'au départ tout devait être pris en charge par le syndicat des eaux, France Télécom et le SIEDS... Toujours la même transparence!!!

Vous comprenez bien que lorsque je lis cette annonce, que va réellement subventionner SEOLIS sur ces 1 600 000 euros?  Qui représente deux fois et demi le budget général de la commune. C'est à dire invraisemblable! SEOLIS ne pourra absolument pas prendre en charge tous les impondérables ne le concernant pas. C'est un mensonge, un de plus, de la part de nos élus(es).

Vous remarquerez qu'avec un nombre aussi important de référents, aucune information n'est diffusée dans les boites aux lettres de la population. Encore une preuve que cette municipalité est incompétente sur la communication auprès de ces administrés. A Augé, tout peut arriver!

Il ne faut pas non plus oublier que durant les travaux, je n'ai jamais vu "un aussi grand merdier" d'organisation entre les élus(es) à cette époque et qui demeurent les mêmes pour certains, et le reste des entreprises. Alors je vous mets en garde, Mesdames et Messieurs les administrés, prenez des photos à gogo durant les travaux car vous aurez sûrement des surprises qui seront à votre charge financièrement. Les inconvénients temporaires à l'époque ont persisté un an, j'ai un dossier de vingt six pages que j'avais établi pour mon assurance! Cela vous donne un aperçu pour demain. Allez! Bon courage... Vous avez toujours la possibilité de vous adresser à votre Maire, qui faisait partie des élus.

Le Maire informe également que dans un autre registre, " la commune devra aussi se pencher sur l'accessibilité de tous les lieux communaux pour les personnes handicapées. C'est une réalisation qui devra être mûrement réfléchie pour en définir le programme ".

Je ne sais pas si vous suivez les actualités, mais cela fait des années que le sujet est évoqué, mais tout le monde s'en fou! Hein! N'est ce pas, Yves!!!!!

Quant à la réalisation qui devra être mûrement réfléchie, peut être pourriez-vous associer les personnes déjà concernées ainsi que la population, Mesdames et Messieurs les élus (es). Vous vous doutez bien qu'à vous seuls (es) vous n'avez pas suffisamment les compétences requises pour la mise en place d'une telle réalisation, sur l'accessibilité de tous les lieux publics pour les personnes à mobilité réduite.

Tenez par exemple, Mesdames et Messieurs les élus (es)! Quelle sont vos positions et/ou propositions face à la nouvelle mise en place de la nouvelle collecte des ordures ménagères. Avez-vous pensé un seul instant à toutes les personnes qui ont des difficultés à se déplacer pour notamment rouler les poubelles? Sur une départementale dangereusement mortelle? Et demain avec les travaux d'enfouissement?

Des toutes petites questions qui ont leur importance. Etes vous en capacité d'avoir une réflexion face à ces exemples cités? Cela vous arrangent bien finalement de n'avoir aucun moyen de communication sur le net... Ne soyez donc pas surpris des commentaires qui suivent sur l'investissement de la municipalité face aux citoyens, contribuables par la même occasion.

Je vais terminer ce bulletin avec une photo prise le jour de la foire par notre fidèle journaliste. Bon travail pour notre Maire! J'ai bien entendu pris soin d'effacer toutes les personnes reconnaissables. Le but principal de cette photo avant tout, c'est de mettre en avant l'état de la chaussée et du trottoir. J'estime que les investissements prioritaires figurent sur cette photo.

Monsieur le Maire et Mesdames et Messieurs les élus (es) n'êtes vous pas interpellés par l'état des trottoirs et de la chaussée, pas du tout entretenus et très dangereux, voire même mortels? Qu'attendez-vous? Un accident! Un autre exemple (photos à l'appui), rue de la Drouillette! Mais là, je crois que vous avez déjà été interpellés par certains habitants, il y a des lustres... Comme d'habitude!

Donc vous voyez, pour ce qui est des futurs aménagements des lieux publics, ces derniers commencent déjà par l'entretien et la mise aux normes de l'existant. Vous avez voulu la place, alors au boulot et assumez vos responsabilités. Utilisez également l'argent de nos impôts pour la collectivité de préférence avant vos intérêts personnels.


Tout le monde peut remarquer que le trottoir est vert de mousse, un vrai casse gueule pour les piétons en autre! La chaussée est complètement déformée, défoncée et la plaque des écoulements des eaux est d'un niveau différent, ect... 

Toujours un vrai casse gueule, quant aux attelages voitures et remorques, rien de pire pour tout abimer. Je vous conseille de prendre des photos pour justifier tous ces états en cas d'incident ou d'accident. Le Maire est responsable et les élus (es) peuvent faire pression. Enfin...


Vous pouvez constater également, que c'est une plaque d'égout qui se situe rue de la Drouillette. Il semblerait que certains habitants aient fait des réclamations auprès la mairie, mais sans suite. Rien d'étonnant! 

On va attendre bien sagement qu'un enfant ou bien un adulte se perfore le pied, la jambe, ... dans cette ferraille bien rouillée. Je vous conseille de prendre des photos pour justifier l'état de cette plaque en cas d'incident ou d'accident. Le Maire est responsable et les élus (es) peuvent faire pression. Enfin...si le courage démange cette municipalité. 


Ci-dessous, dans la même rue, encore un endroit dangereux, mais sans la plaque cette fois ci! En prime, c'est dégueulasse!!!

Il en reste encore des tas et des tas de photos à prendre.

Bonne lecture.

Gaëtan BERCÉ