BIENVENUE SUR CE JOURNAL

Augé, petit village situé dans la région Poitou-Charentes, dans le département des Deux Sèvres.
Ce village est localisé à 19 km du Nord-Est de Niort, la plus grande ville aux alentours.
Ses 964 habitants, (selon l'Insee sur le recensement de la population 2014), sont appelés les augéennes et les augéens.

Bonjour à toutes et à tous.


J'ai mis en place ce blog afin de faire partager toutes informations, actualités, etc... en toute transparence, liées notamment à la commune d'Augé.

Des commentaires, oui!
 Les "kékés", on s'en passe...
(17 juin 2016)

Ce bulletin / message sort un peu de l'ordinaire et s'adresse en particuliers aux personnes qui se prennent pour "superman", alors qu'en fait, à la maison ils ferment "leur grande gueule".

Ces personnes se reconnaîtront. Enfin, je l'espère! Si leur cas n'est pas trop grave.

Ben oui! A la maison, ils sont tout se suite repérés et filent à la baguette!!! Alors que sur internet, ils écrivent des commentaires "débiles" en bombant le torse, mais en étant sûr de rester dans l'anonymat... Parler sous sa propre identité, demande un courage et une honnêteté qui n'est pas permis à tout le monde. Je le dis souvent, c'est se respecter soi-même.

Faire le "kéké" sous anonymat, est accessible à tout un chacun. Quoique! Certaines personnes doivent se faire aider pour être aussi con! Heureusement, il n'y a pas que des personnes négatives. Ouf!!!

Je voulais également remettre certains commentaires récents dans un contexte un peu plus réaliste.

Tout d'abord, tout être humain doit pouvoir faire ce qu'il veut chez lui à toute heure de la journée (comme la nuit d'ailleurs...), en dehors des horaires de travail, sans qu'il soit jugé. Moi quand je dis que nos élus(es) dépenses l'argent du contribuable n'importe comment, j'en apporte la preuve. Faut-il encore la comprendre et savoir la déchiffrer. C'est vrai, c'est beaucoup plus facile de sortir des âneries sous anonymat.

Maintenant, que ces mêmes " grandes gueules" aient autant de courage pour écrire à l'équipe municipale, par exemple, et lui demander pourquoi personne ne bouge ses fesses suite à l'annonce de la fermeture d'une classe. Ca c'est un sujet important. Mais vous êtes tellement obnubilées à écrire  des niaiseries que vous avez du mal à vous en rendre compte...

Concernant "le grand" comme certains le nomme, il ne faut pas voir que les derniers mois d'une vie professionnelle. Alain, de son prénom, a été un bosseur toute sa vie. Les personnes qui estiment qu'à la fin il s'amusait, auraient du le suivre tout au long de sa carrière professionnelle et personnelle. Mais là, la critique est plus facile que le travail. N'est ce pas! Les "grandes gueules" qui filent à la baguette, à la maison...

Travaillez tout au long de votre vie, comme il l'a fait, je suis convaincu que vous serez HS avant d'arriver à la retraite!!!

Moralité; travaillez réellement avant de critiquer...

Bonne lecture.

Gaëtan BERCÉ