BIENVENUE SUR CE JOURNAL

Augé, petit village situé dans la région Poitou-Charentes, dans le département des Deux Sèvres.
Ce village est localisé à 19 km du Nord-Est de Niort, la plus grande ville aux alentours.
Ses 964 habitants, (selon l'Insee sur le recensement de la population 2014), sont appelés les augéennes et les augéens.

Bonjour à toutes et à tous.


J'ai mis en place ce blog afin de faire partager toutes informations, actualités, etc... en toute transparence, liées notamment à la commune d'Augé.

RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 
28 AVRIL 2014
(10 mai 2014)

J'attendais un peu pour réagir, espérant que l'opposition "forte" se manifeste.

Mais, il semblerait que cette dernière est plus forte en gueule que sur le terrain.

Je vais donc encore une fois écrire ce que je pense sur le déroulement de cette réunion de conseil.

Un point relativement positif, toutes les personnes présentes ce soir là (élus (es) et public), se sont respectueusement saluées. J'avoue que cela fait du bien.

Le conseil municipal, toutes et tous étaient présents, à l'exception de l'opposition, Messieurs NAUDIN et BALOGE. Pour une première avec un ordre du jour orienté sur les finances, ce n'est vraiment pas très sérieux, d'autant plus qu'ils ont donné pouvoir  pour les différentes décisions budgétaires notamment, (sympa pour le reste de l'équipe d'opposition, qui s'est présentée!!!)

Pour une opposition forte, compte tenu du "bordel organisé" avant le second tour, j'en conclu que seule la place était bonne à prendre. Pour ce qui est de la volonté de se battre pour la gestion en général de sa commune et des intérêts des administrés, c'est une autre histoire!!! On est un peu moins virulent, semble t-il... voir inexistant...

Rappelons l'ordre du jour,

1/ Approbation du CR (compte rendu) du 06 avril 2014.
2/ Comptes de Gestion 2013.
3/ Comptes Administratifs 2013.
4/ Affectation des résultats.
5/ Vote des taux d'imposition.
6/ Vote des budgets primitifs 2014.
7/ Reversement du budget assainissement au budget principal.
8/ Composition du conseil d'administration du CCAS.
9/ Levée de droit de préemption.
10/ Maintenance/entretien de la chaufferie bois.
11/ Questions et informations diverses.

Début de la séance 20h35, fin de la réunion à 22h00. J'estime que pour une première réunion, notamment axée principalement sur les finances, très peu de questions pour ne pas dire aucune, n'ont été posées. C'est une situation assez regrettable et surprenante en même temps, surtout pour les nouveaux élus(es). Ou bien alors, toutes et tous maitrisent parfaitement la gestion financière d'une commune et autres sujets, au quel cas, il ne faut pas s'inquiéter pour le moment.

Ce n'est pas dans mes habitudes de ne rien dire et/ou écrire, mais je vais laisser quelques mois aux nouveaux élus (es) afin qu'ils prennent leurs marques, sachant qu'ils ne sont pas responsables de l'état des comptes antérieurs à mars 2014.

Au cours de cette même réunion, un débat sur la nomination des représentants de la commission communale des impôts (question non identifiée et non annoncée en début de réunion selon les textes), est venu s'installé en assemblée.

A ma grande surprise étant intéressé par un poste de commissaire titulaire dans cette commission (et pour cause), cette prise de position de l'assemblée présente sur la validation des différents candidats et candidates "désignés" par Mr. le Maire, ne s'est pas déroulée en toute transparence car il se trouve qu'aucun appel à candidature ait été organisé et formulé à ce sujet. Il ne faudrait surtout pas nommer une personne qui ne dit pas amen à tout.

Contrairement à ce qui a été expliqué en réunion, que ce sont des personnes expérimentées, pour la plupart avancée dans un âge certain ou bien d'un certain âge, qui doivent être impérativement désignées, moi je dis tout simplement que ce sont toujours les mêmes copains  et copines faisant partie du cercle (qui ne sont pas forcément en règles avec la loi, d'ailleurs) qui sont désignés dans l'opacité, avant la présentation en assemblée de conseil municipal. Ah! La transparence! Quand tu nous tiens...

Ce que dit la loi,  pour les nouveaux élus (es) qui se sont fait endormir ainsi que les administrés:

- Les commissaires doivent être de nationalité française, être âgés de 25 ans au moins, jouir de leurs droits civils, être inscrits aux rôles des impositions directes locales dans la commune, être familiarisés avec les circonstances locales et posséder des connaissances suffisantes pour l'exécution des travaux confiés à la commission.

Un commissaire doit être domicilié en dehors de la commune.
Lorsque le territoire de la commune comporte un ensemble de propriétés boisées de 100 hectares au minimum, un commissaire doit être propriétaire de bois ou forêts.

2. Les commissaires ainsi que leurs suppléants en nombre égal sont désignés par le directeur des services fiscaux sur une liste de contribuables, en nombre double, remplissant les conditions sus-énoncées, dressée par le conseil municipal.

La désignation des commissaires et de leurs suppléants est effectuée de manière que les personnes respectivement imposées à la taxe foncière, à la taxe d'habitation et à la taxe professionnelle soient équitablement représentées.

Le Conseil Municipal doit sur proposition du Maire désigner vingt quatre noms parmi lesquels le directeur des services fiscaux nommera les commissaires titulaires et suppléants dans les deux mois qui suivent le renouvellement du Conseil Municipal.

Enfin, je termine cet article en me posant la question suivante:

- Est-ce-que Monsieur le Maire prend les administrés pour des imbéciles au vu du compte rendu de cette réunion affiché dans le tableau prévu à cet effet, (photo ci-dessous).



Photo prise avec du recul volontairement, afin de prouver la réalité du document. Au cas ou!!!

Parce qu'en matière de transparence, je constate que c'est vraiment "se foutre de la gueule" des contribuables. Une réunion basée essentiellement sur les finances de la commune avec un semblant de compte rendu présenté de la sorte et sans référence datée, je veux bien avoir un esprit large et laisser le temps au temps, mais il n'est pas élu d'hier.

Pour ma part, soit c'est de la provoque gratuite, soit c'est vraiment chercher les emmerdes... 

La diffusion du compte rendu sur le panneau d'affichage est de la responsabilité du maire uniquement. Inscrire sur la profession de foi qu'il faut des compétences juridiques c'est bien, mais les appliquer c'est encore mieux. Mettre ses colistiers dans une situation de non respect de la population, ce n'est pas très sympa pour eux.

Certes, le législateur n'a pas vraiment voulu s'investir sur un devoir de présentation de compte rendu, mais tout de même, s'autoriser des indemnités au maximum, grâce aux DENIERS des contribuables, avec en prime cette année une augmentation des taux d'imposition, le minimum de respect et de transparence pourrait au moins y être égal sur ce compte rendu, et ce, au maximum également.

Bonne lecture.

Gaëtan BERCÉ